Les BTS GDEA à la découverte des États-Unis

drapeau usa

 

Dimanche 1er Octobre:

Nous nous  sommes donné rendez-vous à la Mfr à 23 h00 pour partir en direction de Paris  vers 23h30. Après l'enregistrement des bagages et un peu d'attente, nous avons décollé à 7h40 vers Londres pour une escale de deux heures, ensuite nous avons pris un autre avion pour  Los Angeles.

Le vol a duré 11 heures  et le  décalage horaire est  de 9 heures.

avion_123

Arrivés à Los Angeles à 13h15, nous avons découvert  notre hôtel à Santa Monica et ainsi déposé nos bagages avant de partir pour la visite de la ville et ses prestigieux quartiers : le centre culturel, Hollywood, Beverly Hills.

EUA 2017 01   EUA 2017 02

Nous avons vu la salle de concert dessinée  par Franck Gheri d'une valeur de 50 millions de dollars. Nous avons ensuite arpenté le trottoir des célébrités  sur Hollywood constellé des 2600 étoiles et empreintes de stars.

EUA 2017 03

Après un repas dans un petit restaurant jamaïcain, nous sommes allés récupérer notre jetlag.

 

Lundi 2 Octobre:

Ce matin, nous nous sommes levés à 7h30, puis après un petit déjeuner américain, nous avons pris la route pour nous rendre au parc des studios Universal.

EUA 2017 04

Ces studios qui se situent au nord de Los Angeles, furent  créés en 1915 avec pour objectif premier de tourner des scènes de films. Les premières visites touristiques ont débuté en 1964. Aujourd'hui le parc a une superficie de 170 ha.

EUA 2017 05

Le parc présente différentes attractions :          

 - la visite des lieux de tournages.

- des attractions, des animations visuelles.

- des photos avec les personnages de films et de dessins animés.

EUA 2017 06

Ce midi,  nous avons mangé dans le « Krusty burger » qui apparait dans les Simpsons.

 

Nous sommes partis vers 17h30 pour un retour à l'auberge et une visite du front de mer à Santa Monica.

EUA 2017 07    EUA 2017 08

 

Ce fût une première journée de découverte culturelle mais aussi économique car le cinéma aux États-Unis est une véritable industrie, comme nous avons pu le constater toute la journée.

Mardi 3 Octobre:

Ce matin, nous avons quitté la ville mythique de Santa Monica pour prendre la direction de  Las Vegas, la célèbre capitale du jeu.

Sur la route nous avons traversé le grand désert du Mojave avec une vue sur les grandes plaines désertiques et nous avons fait escale à Calico, une ancienne ville minière située  à 240 km de Santa Monica, au sud de la Californie. Cette ville témoigne d'une activité minière importante dans la région. Après sa fondation en 1781, la ville abritait environ 500 mineurs et leurs familles soit un total d'environ 1200 personnes. Mais dans les années  1890, le cours de l'argent s'est effondré rendant l'exploitation de ce minerai peu rentable. La ville fût abandonnée  en 1907 mais  fût restaurée en 1951 pour devenir la mémoire d'une période d'histoire.

EUA 2017 09  EUA 2017 11

Sur place, nous avons pris un petit train touristique puis nous sommes montés au sommet d'une montagne offrant une vue panoramique sur la ville. Puis nous avons effectué une visite d'une petite  maison penchée avec son propriétaire qui nous racontait ses histoires avec beaucoup d'humour.

EUA 2017 10

Nous sommes repartis à 14 h 30 de Calico et avons découvert Las Vegas après  3 heures de route. Malheureusement,  nous n'avons pas pu visiter la ville à pied à cause de l'attentat qu'il y a eu 2 jours auparavant. Mais nous avons pu circuler en bus sur une partie du « Strip ».

EUA 2017 12

Las Vegas est surnommée la ville aux 1000 tentations, elle fait partie de l'état du Nevada, paradis perdu au milieu du désert. Elle représente la 30ème ville des Etats-Unis avec 510 000 habitants, soit 2400 habitants au km2 avec une superficie totale de 135 km2.

 

Mercredi 4 Octobre:

Nous nous sommes levés à 4 heures ce matin  pour prendre une  navette qui nous a emmenés au North Canyon tour dans la ville de Boulder à 1h30 de Las Vegas. Nous sommes arrivés à destination à 6h30 après avoir récupéré plusieurs passagers dans différents hôtels, ce qui nous a permis de découvrir Las Vegas et ses lumières.

EUA 2017 13       EUA 2017 14

Sur place, nous avons été pesés afin d'être répartis dans plusieurs hélicoptères.

EUA 2017 15   EUA 2017 16

Le décollage a eu lieu à 7h pour une heure de survol au-dessus d'une partie du  Grand Canyon. Le vol en hélicoptère, a une moyenne de 250 km/h, nous offre une vue imprenable sur le fleuve Colorado, le lac Mead  et le barrage Hoover érigé en 1905. Le fleuve Colorado traverse sept états et fournit en eau 40 millions de personnes.

EUA 2017 17  

EUA 2017 18  EUA 2017 19  EUA 2017 20

 

En fin de matinée, nous avons regagné l'hôtel afin de boucler nos valises et repartir en direction de Bakersfield dans le ranch de la famille Rankin dans lequel nous passerons 2 nuits.

 

Jeudi 5 Octobre:

Mercredi soir, arrivés au Rankin Ranch de Bill et de sa famille, dont ses deux filles, Amanda et Shelby, qui nous ont réservé un accueil chaleureux et convivial.

EUA 2017 22

Après nous être installés dans des petits chalets nous nous sommes dirigés vers la salle de restauration pour le repas du soir. Nous avons  pu goûter le bœuf produit sur le ranch, de race Herford, préparé par Rudy, le cuisinier.

Jeudi matin après le petit déjeuner, Bills nous a présenté son Ranch. Fondé en 1863, il s'étend sur une surface totale de 12500 hectares, dont 300  sont cultivables.  Le Ranch élève 743 bêtes.

EUA 2017 21  EUA 2017 23

Au total 6 générations ont vécu au  ranch, et, en ce moment même, 3 générations cohabitent. La famille Rankin est pratiquement autonome. Ils nous ont fait visiter la partie élevage, où ils trient le bétail pour les vaccinations ou  la pesée avant la vente à l'abattoir. La famille possède 3 tracteurs dont le plus gros développe 160 chevaux depuis 32 ans de fonctionnement dans le ranch. La famille garde les tracteurs le plus longtemps possible car les nouveaux engins coûtent très cher.

EUA 2017 24    EUA 2017 28

Ensuite nous nous sommes dirigés vers le Sequoia Park où les plus grands arbres cohabitent, certains hauts de  83 mètres et vieux de 2500 ans. Le parc s'étend sur 1635 Km².

EUA 2017 25  EUA 2017 26  EUA 2017 27

En rentrant de notre balade nous avons participé à un barbecue au Rankin ranch et profité des activités que propose le ranch comme le lancer de fer à cheval ou la piscine.

EUA 2017 29

 

Vendredi 6 Octobre:

On s'est levé vers 6 heures pour prendre un petit déjeuner américain composé de pancakes et de bacon à 6 heures 30. Ensuite, nous avons fait nos valises puis nous sommes partis à 7h30 en direction de San Francisco avec une étape à Merced pour découvrir le constructeur Laird Manufacturer.

EUA 2017 34

Cette entreprise créée en 1989 par 4 associés dont 2 actionnaires dont deux possédant chacun 50% des parts. L'un d'entre eux a quitté l'entreprise en 1999 et vendu ses parts à un autre actionnaire. Elle compte aujourd'hui 123 salariés, dont les soudeurs, assembleurs, hydrauliciens, électriciens, peintres sous la direction du directeur général de la responsable des ressources humaines et de celui de la production, de la sécurité et de la communication. Ils fabriquent des désileuses, des bols mélangeurs qui peuvent être adaptés sur des camions  américains de marques Kenworth, Volvo , Western Star. Certains clients qui s'équipent d'une distributrice  possèdent déjà un bol mélangeur fixe.

EUA 2017 33   

 

Cette entreprise fabrique ce  matériel de A à Z, mis à part les pompes, moteurs et boîtes de vitesse en provenance d'Italie. Chacune de ces pièces est examinée avant le montage. Un document est mis en ligne lors de la conception de la machine ce qui permet au client de garder un œil sur l'avancement de sa commande.

 EUA 2017 30  EUA 2017 31  EUA 2017 32

Dans l'usine, chaque ouvrier à son poste mais ils sont polyvalents et peuvent donc se remplacer afin d'accélérer le travail sur certains postes de la ligne de production. Aussi, les employés disposent-ils de trois drapeaux affichant l'état d'avancement de leur travail, érigeant un drapeau rouge lorsqu'ils n'arrivent pas à suivre, un drapeau jaune lorsque cela va et un drapeau vert lorsqu'ils ont fini leur travail.

 

Nous avons mangé dans le car pour ne pas être en retard pour notre seconde visite à la ferme de BOWLES FARM, toujours en direction de San Francisco.

 

EUA 2017 35

La ferme à 150 ans, elle a été construite en 1858 pour la production bovine, puis elle s'est agrandie au fur et  à mesure  pour atteindre les 6000ha aujourd'hui, produisant entre 14 et 20 cultures différentes.

  

Leur  principale culture est le coton sur plus de 2000ha. Le coton se récolte avec des machines  similaires de face à une moissonneuse-batteuse. Elle coûte environ 750 000$ mais avec un  procédé et des organes différents. La récolte a lieu vers la mi-octobre, la machine produit des balles de coton qui font environ 4T en 10 à 15min selon le rendement de la plante. Le coton est une plante annuelle qui se sème au mois de mars. Leur système d'irrigation, au goutte à goutte, est enterré à fleur de terre. Il est changé tous les 5ans.

EUA 2017 36

Ils produisent de l'électricité couvrant  80% des besoins de la ferme. Ils travaillent les champs avec précision avec des GPS sur les tracteurs et des reconnaissances de sols avec des drones pour l'irrigation et la fertilisation. La ferme emploie environ 50 à 75 salariés toute l'année et pendant les saisons,  jusqu'à 1000 ouvriers parce qu'il y a beaucoup de travail manuel.

EUA 2017 38 

 

Ce fût un riche contenu professionnel dont nous avons pu parler en poursuivant notre route jusqu'à San Francisco, terminus atteint vers 18h20.

 

Samedi 7 Octobre:

Aujourd'hui, debout à 6h45 pour un petit déjeuner américain.

EUA 2017 39

Nous avons quitté  l'auberge à 8h en direction d'une concession New-Holland située à une heure de San Francisco pour une visite d'une heure.

Cette concession compte à ce jour 9 succursales, elle fût créée en 1954 et se compose de 3 commerciaux, 6 mécaniciens dont 2 itinérants.

Elle est spécialisée dans la vente et la réparation de matériel agricole et de travaux publics, elle peut aussi réparer d'autres marques si les clients viennent avec leurs pièces. Elle a un rayon d'action compris entre 2 heures et  2 heures et demi. Leur plus gros problème concerne le délai de réception des pièces commandées chez New Holland en France pour le matériel viticole car il faut compter entre 8 à 9 semaines.

EUA 2017 40  EUA 2017 41

En fin de matinée, nous sommes allés visiter l'entreprise Martinez qui est spécialisée dans la récolte de la noix, prunes, pistaches et amandes. C'est une entreprise créée par Mr Martinez suite au décès de ses parents en 1998. Elle comprend 55 employés en pleine saison et 23 à l'année.

 EUA 2017 42  EUA 2017 43

Elle produit 1500ha de culture mais s'occupe également de la récolte, du lavage et du séchage des noix de toutes les exploitations du secteur. La récolte de la noix se fait du 01 au 30 octobre et rapporte 11 millions de dollars. Toutes ses cultures ont besoin d'une quantité énorme en eau car il ne tombe que 70mm d'eau par an. Le prix d'une  tonne de noix est fixé à 2 700 dollars.

 EUA 2017 44

Pour la récolte, l'entreprise dispose de 3 secoueuses d'une valeur de 120 000 dollars l'unité. Cette machine, dont la fonction première est de secouer les arbres afin d'en faire tomber les noix, avance à la vitesse de 100 arbres à l'heure. La deuxième étape nécessite l'utilisation d'une balayeuse à 60 000 dollars dont la fonction est de mettre en andain les noix tombées au sol. L'entreprise en possède quatre. Enfin, la récolteuse effectue un passage entre les arbres pour récupérer les rangées de noix. L'entreprise en possède deux et le prix à l'unité est de 90 000 dollars.

EUA 2017 45  EUA 2017 46

EUA 2017 47  EUA 2017 48

Chaque arbre est remplacé tous les 10 à 20 ans en fonction du rendement. Le reste de l'année, les ouvriers s'occupent de l'élagage, de l'application de produits phytosanitaires et du désherbage et réalisent également la maintenance sur le matériel.

  

Dimanche 8 Octobre:

Lever 7h00 Déjeuner 7h30.

Départ pour la visite de San Francisco à 8h30.

EUA 2017 49

Le guide se prénommait Newton habitant de San Francisco et né à Santa Monica.

La ville a été construite en 1776, était mexicaine jusqu'en 1848 comme la Californie reconnue comme état en 1850 (Le 34ème).

En 1949, il y a eu la ruée vers l'or.

La population se compose de 850 000 habitants au centre et 7 millions au total avec les alentours. Elle est composée à 33% d'asiatiques (Chinois et Coréens). Environ 100 000 personnes sans domicile déclaré vivent aussi à San Francisco, car la Californie est plus indulgente avec elles que d'autres états de l'union.

Sa superficie couvre 74km².

La ville est très attractive, ce qui oblige à une bonne gestion des ressources notamment l'eau.

EUA 2017 50 

Ensuite, visite du musée de Young ou l'on est monté au 9ème étage pour admirer une belle vue ainsi que la carte satellite de la ville.

 

EUA 2017 51

Dans la foulée, visite du pont le Golden Gate bridge qui a été créé par Joseph Strauss où l'on a marché jusqu'au premier pilier. Construit en 4 ans, de 1933 à 1937, il fait 227m de hauteur, et 2,8km de long. En fonction des températures il peut bouger de 5 à 6m.

EUA 2017 52  EUA 2017 53

 

Les principaux câbles du pont, 4 de 2331m ont un diamètre de 924 cm. Le gros câble est composé de 27572 petits câbles. Il aura donc fallu au total 128 748 km de petits câbles. Le poids des câbles est de 24 500 tonnes. L'inventeur du câble est John A.Roebling's son Company.  La couleur rouge orangée est due à celle  de l'antirouille. 20 000l de peinture sont appliqués chaque année pour son entretien. Ce pont est aussi la destination la plus populaire pour les suicides !

 

Ensuite, visite du sous-marin USS  Pampanito, construit en 1943 à la demande du président  Roosevelt  pour renforcer la flotte américaine notamment en sous-marins.

EUA 2017 55

86 marins vivaient  à bord pour seulement 36 lits, avec une douche toutes les 2 semaines sauf les cuisiniers qui eux avaient ce droit chaque jour. Les hommes dormaient au milieu des torpilles derrière la salle des machines. Il n'y avait pas de docteur à bord du sous-marin. Repas classique : bacon œufs, les jours ordinaires, pommes de terre et viande de porc, les jours fastes. L'eau de mer était distillée pour la rendre propre à la consommation.

Pour se détendre l'équipage écrivait des lettres, écoutait la radio, des disques, et pratiquait des jeux (Echecs, Back Gammon).

 

L'entraînement du sous-marin était alimenté par 4 moteurs électriques de 694,5cv. Les batteries étaient rechargées par des générateurs entraînés par des moteurs diesel de 10 cylindres qui créaient de la chaleur problématique lors des immersions. Il fallait une heure pour recharger les batteries au nombre de 2x126 pour propulser 2 hélices. Le sous-marin avançait à la vitesse de 20,25 nœuds en surface et à  8,75 nœuds en plongée, avec une immersion maximale de 121m de profondeur.

 

Il pèse 1526 tonnes en surface et 2415 tonnes en plongée, sa longueur est de 95m.

Son processus d'immersion est simple, on vient remplir des cuves d'eau, les ballasts par de l'eau de mer qui l'alourdit et le fait couler. Pour remonter, on vient remplir ses cuves d'air, en chassant l'eau des ballasts, sous pression.

 

Il transportait 24 torpilles émises par 6 tubes à l'avant et 4 à l'arrière.

En cas d'alerte, l'équipage disposait de 30 secondes pour se rendre opérationnel.

Ils ont sauvé 73 prisonniers britanniques et australiens.

Le 01 septembre 1945, le président Truman annonce la victoire. 52 sous-marins ont disparu entre 1943 et 1945 sur les 122 que comptait la flotte.

 

Par la suite nous avons procédés à des achats au Fischerman Wharf Pier 39 et profité de  la fête de la ville.

 

La journée s'est bien passée, notre guide était très compétent et on a eu la chance d'assister à un défilé des Blue Angels de l'Armée de l'air et de terre américaine, durant lequel nous avons assisté à un meeting aérien très spectaculaire.

EUA 2017 54  EUA 2017 56

 

Lundi 9 Octobre:

Lundi matin, dernière journée sur le sol américain. Début de la journée vers 9h avec un petit changement de programme car nous devions nous rendre chez un constructeur de machines pour la récolte des noix mais le temps de trajet était trop important et nous aurions été trop justes en temps pour prendre l'avion vers Paris. Donc, nous en avons profité pour faire un tour de « Cable Car », transport emblématique de la ville de San Francisco. C'est une sorte de  funiculaire qui se déplace dans la ville, tiré par un câble, d'où son nom.

EUA 2017 57  EUA 2017 58  EUA 2017 59

 

Ensuite, nous sommes montés dans le bus pour nous diriger vers une plage au bord de l'océan Pacifique. Avec de belles vagues, nous avons pu apercevoir quelques surfeurs et dauphins.

EUA 2017 60  EUA 2017 61

 

L'après-midi, nous avons visité un musée qui retrace l'histoire de l'entreprise Wells et Fargo, fondée en 1852.  Cette compagnie de transport était responsable des déplacements de personnes,  de courrier ou d'or à bord de diligences. Ces dernières pouvaient transporter jusqu'à 18 voyageurs à son bord, 250 kg de lettres ainsi qu'une malle remplie d'or parcourant environ 2900 km en 2 semaines de la Californie jusqu'au Nebraska. Cette entreprise s'est développée à l'époque de la ruée vers l'or (1849) dans le but de faciliter les échanges commerciaux.

EUA 2017 62 EUA 2017 63

EUA 2017 64 EUA 2017 65

 

 Vers 15 heures, notre chauffeur, Sergio,  nous a transportés à l'aéroport de San Francisco où nous avons pris l'avion à 19 heures en direction de Londres. Notre arrivée à Paris  a eu lieu le lendemain aux alentours de 17 heures.

EUA 2017 66  EUA 2017 67

 

Bilan :

Durant ce voyage, nous avons fait des visites culturelles mais aussi des visites professionnelles. A travers ces visites, nous avons pu découvrir différentes façons de faire, un mode de vie et des paysages différents. Ainsi, nous avons pu visiter des sites touristiques mythiques tels que la célèbre Walk of Fame, à Los Angeles, et la colline portant le nom de Hollywood, Las Vegas, le Grand Canyon, San Francisco et le Golden Gate Bridge. La culture américaine est très différente de la culture française avec des repas, des attitudes et un rythme de vie parfois surprenants.

Les diverses visites professionnelles ont mis en avant des  techniques de travail peu courantes en France comme au ranch avec la gestion du bétail  mais aussi au niveau des cultures avec la  production de pistaches, noix et amandes et  l'utilisation de matériel inconnu en France. Cependant, nous avons trouvé des similitudes lors de la visite d'une concession agricole américaine car le matériel vendu et réparé était de même sorte et de même taille.

Pour conclure, nous sommes heureux d'avoir participé à ce voyage qui fût aussi une belle occasion pour nous de pratiquer l'anglais en prenant chaque jour davantage confiance en nous. C'est une expérience vraiment enrichissante et une destination qui continue à faire rêver. Nous pouvons dire que nous avons vécu notre rêve américain!

 

Site développé pour Firefox - propulsé par e-majine - Installé par Pascal-Web